Demeurer en Jésus

À ceux qui recherchent la Seigneurie de Jésus-Christ en toutes choses et qui désirent Le servir de la manière qu'Il a Lui-même établie et non selon leurs propres choix. À ceux qui veulent Le découvrir.

NE CRAIGNEZ PAS LES HOMMES

par Chip Brogden

Beaucoup de chrétiens sont liés par la peur des hommes. Avant de discuter de ce problème bien réel et très largement répandu, reconnaissons dès le début que nous ne pouvons pas être les porte-parole de Dieu et en même temps avoir peur des gens. Il nous sera très difficile sinon impossible d’apporter tout le conseil de Dieu si nous sommes habités par un esprit de peur, de timidité ou d’anxiété.

Si il y a un jour dans votre vie où vous vous êtes courbés et avez dit, « Seigneur utilise moi, parle à travers moi, que Ta volonté soit faite en moi », alors vous pouvez vous attendre à ce que le Seigneur commence immédiatement à vous travailler sur la question de la crainte des hommes. C’est une leçon fondamentale que nous devons apprendre si nous voulons porter du fruit et être fidèle dans tout ce que Dieu nous commande.

Allons directement au but, nous avons peur des autres parce que nous nous aimons trop. Quand vous vous serez débarrassés de l’amour de soi, le problème de la crainte des hommes sera résolu pour toujours. La crainte des hommes est en fait un symptôme de l’amour propre, et elle se manifeste dans trois domaines liés à nos relations avec les autres. Si un serviteur de Dieu est capable de vaincre dans ces trois domaines, il ou elle sera libre de la peur des hommes. Ces domaines sont: le désir d’être apprécié, le désir d’être récompensé, le désir de recevoir une promotion. Nous regarderons ces trois points successivement.

LE DESIR D’ETRE APPRECIE

Un grand nombre de saints échouent sur ce point. Nous voulons que les autres nous comprennent. Nous voulons qu’ils comprennent la signification de nos actions. Nous voulons qu’ils comprennent ce que nous disons. Nous ne supportons pas de ne pas être compris. Nous aimerions que les autres reconnaissent la valeur des vérités que nous apportons, de la parole que nous donnons, et de la perspicacité que nous avons.

La chair est habitée par ce désir, et ce sera un piège pour celui qui apporte la Parole de Dieu. Nous ne devons pas craindre les autres personnes, ce qu’elles pensent, comment elles réagissent, si nous faisons et disons ce que le Saint Esprit nous conduit à faire et à dire. La crainte des hommes nous conduira à ajouter beaucoup de mots à ceux que Dieu nous demande d’apporter. Cela doit être évité à tout prix.

Quand Jésus parlait à la multitude, Il ne se glorifiait pas de la grandeur de la foule. Il ne se félicitait pas Lui-même d’avoir un ministère si influent. A la place, Il cherchait à réduire le nombre de Ses disciples en les mettant à l’épreuve avec une parole difficile « Vous devez manger ma chair et boire mon sang si vous voulez être mon disciple. » A ces paroles, la foule et beaucoup de Ses disciples Lui ont tourné le dos et ont cessé de le suivre. Au lieu de leur courir après pour tenter d’être mieux compris et accepté, Il les a regardés partir. Ensuite, se tournant vers les douze, il a dit « Voulez-vous aussi me quitter? » Voici un Homme qui n’a pas peur de mal se faire comprendre parce qu’Il n’a pas peur des gens, ce qu’ils penseront, ou ce qu’ils diront de faux sur Lui.

Nous pouvons discerner ce qu’Il veut dire mais eux ne le pouvaient pas. Pourquoi n’a t-Il pas expliqué ce qu’Il voulait dire? Parce qu’Il n’avait pas d’amour pour Lui-même, pas de désir d’être compris. Il n’appelait que ceux qui avaient des oreilles pour entendre. Il partageait une parole et laissait Ses auditeurs exercer leur propre jugement et discernement spirituel. Il n’avait pas de désir d’être accepté ou apprécié. Il ne les laissait pas l’accepter Lui et en même temps rejeter la PAROLE qu’Il apportait. S’ils rejetaient Sa parole, c’est Lui qu’ils rejetaient.

Pour vaincre la peur des hommes, nous ne devons pas simplement être prêts à être mal compris et non appréciés, nous devrions nous y attendre. Ensuite nous serons libres de partager le message que Dieu nous a donné et nous ne serons plus troublés si les autres ne peuvent pas comprendre sa signification.

LE DESIR D’ETRE RECOMPENSE

Quand nous apportons la parole de Dieu aux personnes qui nous soutiennent matériellement, cela représente un conflit inhérent d’intérêts. La tentation est forte d’adoucir la Parole de Dieu par peur d’offenser ceux qui prennent soin de nous.

La compensation que nous recevons peut ne pas être limitée aux choses financières. Quand nos amis tiennent une place spéciale dans notre cœur, nous pouvons aussi être tenté de parler avec plus de douceur pour garder leur amitié, alors que notre parole serait plus rude pour quelqu’un qui ne serait pas notre ami. Si Dieu nous demande d’apporter une parole douce alors nous le ferons. Mais nous ne pouvons pas toujours parler doucement quand les paroles que nous devons apporter doivent être tout sauf douces.

L’amour de soi est ici, à nouveau, le problème. Par exemple, un pasteur qui dépend de sa congrégation pour percevoir son salaire passera par des temps difficiles s’il veut leur apporter tout le conseil de Dieu. Ce n’est pas qu’il ne puisse pas prêcher, mais il y a une ligne invisible qu’il ne doit pas franchir par crainte de fâcher trop de gens. Invariablement si cette ligne est franchie, vous le sentirez très mal à l’aise. Peut-être apportera-t-il ses excuses à ceux qu’il a offensés. Il est inhibé par la peur des hommes parce qu’il dépend des hommes pour son soutien. Chacune de ses expressions et actions doit être filtrée par la question « Que pensera notre soutien?»

Pour vaincre la peur des hommes, nous ne devons pas dépendre d’aide humaine, qu’elle soit financière ou émotionnelle. Abraham a rejeté le don du Roi de Sodome, et ensuite le Seigneur lui a dit « Ne crains pas car JE SUIS ta grande récompense. » Le Seigneur étant Celui qui pourvoit et aussi notre Provision, nous devons regarder à Lui seul. Nous ne cherchons pas à gagner des supporters, des partenaires, des engagements, des dîmes ou des offrandes. Si nous n’avons rien c’est parce que nous n’en avons pas besoin. Parce que lorsque nous en aurons besoin, Dieu pourvoira. Il UTILISERA sûrement d’autres personnes pour nous bénir, mais nous ne RECHERCHONS pas les personnes pour être bénis. En fait, nous devrions nous attendre à ce que les personnes ne veuillent pas nous soutenir. Ensuite nous pourrons leur parler sans crainte des hommes.

LE DESIR DE RECEVOIR UNE PROMOTION

Celui qui travaille pour le Seigneur aime à être vu et entendu. Nous aimerions la plus grande audience possible. Naturellement nous aimerions que les gens parlent bien de nous et qu’ils fassent notre promotion pour que beaucoup d’autres entendent la Parole que nous avons reçue de Dieu. Derrière ce désir de promotion se trouve encore cachée la crainte des hommes.

J’ai découvert un jour qu’un autre ministère avait pris une partie d’un de mes articles et l’avait édité avant de l’envoyer à ses souscripteurs. En éliminant ce qui était le plus blessant dans le texte, il a dilué le message que je voulais communiquer. J’ai contacté ce ministère et lui ai demandé de publier soit tout l’article soit de le retirer complètement. Comme ils ne voulaient pas apporter tout le conseil de Dieu, il m’a informé qu’il allait le retirer. Son commentaire final était, « La plupart des auteurs sont heureux d’avoir ne serait ce qu’une petite portion de leur travail publiée, car un peu de promotion est meilleure que pas du tout ».

Notre désir de promotion nous conduira inévitablement au compromis, à la dilution, au filtrage, à la distorsion, ou à rendre plus acceptable le message que nous apportons. Si nous faisons notre promotion alors faisons tout ce que nous pouvons pour mettre notre nom en avant et soyons heureux de toutes les reconnaissances que nous pourrions recevoir. Mais si c’est la Parole du Seigneur que nous apportons, laissons Dieu s’occuper de la promotion de Sa Parole et de Son serviteur. Il vaut mieux avoir un petit cercle d’influence avec la liberté de parler que d’avoir un large cercle d’influence obtenu par un message estampillé « sans danger pour le consommation publique ».

Pour nous délivrer de la peur des hommes, le Seigneur nous préparera un chemin semé de malentendus. Nos finances s’écrouleront. Nous seront mis de côté pendant un certain temps, jusqu’à ce que nous ne regardions plus les gens comme notre ressource. Pour vaincre la peur des hommes nous devons être entièrement à DIEU, et à personne d’autre. Un homme ou une femme qui n’a pas besoin d’être apprécié, ou compris, qui ne désire pas de compensation matérielle, ou autre, qui ne désire pas un grand ministère mais un ministère fidèle; cet individu est libre d’être un SERVITEUR de tous sans être L’ESCLAVE de personne.

Que Dieu puisse imprimer cela sur notre cœur et qu’ainsi nous ne craignions aucun homme.

Original sur le site : ConnaitreChrist.net

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org
Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse

À propos de Sylvie

Amie de Jésus depuis 1991, épouse, maman de 3 enfants, j'ai rencontré mon mari lors de mes études à l'Institut Biblique du Dauphiné à Grenoble.

4 commentaires sur “NE CRAIGNEZ PAS LES HOMMES

  1. bernadette minor
    19 juin 2013

    MA sœur Sylvie je ne saurai te remercier pour cette grande remarque donc j’ai été longtemps la cible .mais il y a de cela qques mois que j’ai compris qu’il est nécessaire de dépendre uniquement de DIEU .dans tous les plans et domaine de notre vie .merci merci de tout mon cœur je vous dit merci j’ai imprimé et je ferai lire cela à ceux donc le seigneur disposera leur entendement.et que ça puisse changer notre vie .j’ai un problème qui me tracasse actuellement aidez moi je vous en prie.:je suis oppressé sévèrement physiquement et dans les rêve ma fille aussi tous les jours on vient me l’arracher et l’oppresseur est connu :c’est mon père.ma fille est tomber 2 fois raide morte cela à vraiment dexacser ma foi mais avec l’aide de mes frère en christ et bcoup de prière j’ai surmonter cela et maintement je sais que quelqu’en soit les menaces et ruses de l’enemis jesus est mot pour cela il suffit d’avoir une entière confiance en dieu et devellopper par l’esprit saint un esprit de fore qui existe dans l’infini grandeur de Dieu.mais l’oppression continue tjours .que faire. merci pour la bonne comphréhension.

  2. Sylvie
    25 juin 2013

    Bonjour Bernadette,

    Notre Dieu est un Dieu vraiment puissant, et aucune créature ne pourra jamais t’arracher de Sa main.
    Ce que tu vis ressemble à une lutte spirituelle avec le royaume de satan. Comme je te le disais, satan n’est qu’une créature, et rien ne peut se comparer à la puissance de notre Dieu.
    Par contre, il y a des lois spirituelles, qui fonctionnent exactement comme les lois naturelles : si tu lâche un objet, il va tomber, c’est une loi.

    Donc, en temps qu’enfant de Dieu, tu es victorieuse sur le mal, mais tu dois respecter les lois de Dieu pour que cette victoire se manifeste pleinement.

    Une des premières choses à comprendre est ceci :
    Jacques 4-7 : « Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. »
    Avant même de résister efficacement au diable, il faut soumettre sa vie entièrement à Dieu. Il faut accepter la pleine Seigneurie de Jésus sur notre vie.

    Pour connaitre Sa volonté, la lecture assidue de la Parole de Dieu est indispensable, il n’y a aucun raccourcis.

    Il y a beaucoup d’autres points, et je t’encourage à visiter le blog de Michelle D’Astier, et à écouter ses enseignements qui sont mis à disposition gratuitement sur le net.

    Le support de frères et soeurs matures dans la prière est toujours le bienvenu, mais attention à ne pas te confier à des personnes immatures, ou à des personnes dont l’Évangile est trop douteux.

    Bon courage,
    fraternellement en Jésus

  3. Nicolas Blogdei
    15 septembre 2013

    Salut sylvie, une copine me passe ton texte de brogden, que je vais écouter en repeignant mes toilettes ce dimanche 🙂 bises à laurent et à la famille. Nicolas & the girls gang (oui, j’ai que des filles moi)

    • Sylvie
      15 septembre 2013

      Cool ! Ce sera certainement une rénovation de toilettes très édifiante !
      Contente de voir que tu vas bien depuis que Blogdei est en stand-by. Salut à toute ta famille de notre part, au plaisir de se jaser plus longuement,
      En Lui,
      Sylvie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :